Piano Cloud Series (#10)

1631 Recordings

Le piano minimaliste de la scène indépendante a de beaux jours devant lui ! Depuis 2016, le label suédois 1631 Recordings publie les travaux minimalistes de musiciens indépendants. Plus spécifiquement, le label a fait de le choix de faire paraître, régulièrement, des compilations de pièces minimalistes, à raison d’un morceau par musicienne ou musicien. Ces compilations, très justement intitulée Piano Cloud Series, offre un panel de ce que peuvent offrirent les compositeurs minimalistes, lorsqu’on les laissent enregistrer des morceaux sur un piano (parfois accompagnés d’arpèges).

Logo du label
Logo du label

Si j’en crois l’une de mes playlists Spotify, j’ai découvert les Piano Cloud Series en novembre 2017 par le biais du morceau Passi, de Bruno Bavota. Pourtant, je n’ai approfondi mon écoute de ces compilations qu’à partir de février 2018, notamment après avoir été scotché par Again de Daigo Hanada. S’est alors offert à moi un panel de la musique minimaliste pour piano. En mai 2020, 1631 Recordings fait paraître son cinquième volume. Chaque album présente des morceaux intéressants, dont chacun et chacune est libre d’apprécier au moins une partie. Au total, les cinq parutions représentent 126 titres pour 6h38 d’écoute (dont 50 morceaux rien que pour la dernière sortie !). Voici une sélection de 19 pistes partagées depuis le bandcamp du label 🔽

Volume 1


Volume 2




Volume 3




Volume 4




Volume 5





Le blog Possible Musics est revenu, à l’occasion de la sortie du 5ème volume, sur la qualité et les défauts de ces compilations, véritables recueils contemporains de piano solos. Me concernant, à travers les Piano Cloud Series, j’ai pu découvrir le travail de l’australienne Sophie Hutchings, dont le morceau très introspectif Beclamed, paru en 2010.

Alexandre Wauthier